“Mots en Balade” – Quand l’Art se promène…

Ces derniers temps, notre réalité a été chamboulée… Tout comme beaucoup d’autres structures dans notre secteur, le Centre culturel du Roeulx a dû s’adapter, se réinventer et poursuivre autrement son action.

Parmi les démarches que notre équipe souhaitait entreprendre pour l’été, il y avait l’envie de mettre les artistes locaux en valeur (notre “Parcours d’Artistes” des 2 et 3 mai ayant dû être annulé…) et puis aussi la volonté de promouvoir les promenades balisées de l’Office du Tourisme.

De tous ces impératifs et ces envies, sont nés les “Mots en Balade”, un projet mis en place avec la complicité de l’Office du Tourisme de la Ville du Roeulx.

Découvrez le long de l’itinéraire de promenade intitulé «La petite suisse rhodienne» (parcourant Gottignies), dix panneaux sur lesquels figurent des citations illustrées par des artistes régionaux. Une belle promenade à parcourir de manière autonome et qui invite à la réflexion et à la contemplation.

10 artistes égayent le circuit “la petite suisse rhodienne” de leur talent, cliquez sur leur nom pour découvrir leur travail.

 


Ayaluna (Cindy Vandenhoeck)
“Vos préjugés sont vos fenêtres sur le monde. Nettoyez les de temps en temps, ou la lumière n’entrera pas.
Isaac Asimov

Il faut parfois prendre du recul afin de remarquer que sa vision du monde est salie par des avis, des rumeurs, des gros titres, … Une personne qui veut toujours apprendre et qui s’autorise à changer de point de vue a forcément l’esprit ouvert, car la vérité ne se trouve pas dans la bouche d’une seule et même source.
www.ayaluna.be


Catherine Bailly
“Il va falloir rêver car, pour que les choses deviennent possibles, il faut d’abord les rêver.”
Madeleine Chapsal

Une jeune fille qui rêve et construit sa propre réalité. Une ville idéale faite de lumière et de couleurs, où les maisons s’enracinent et puisent leur énergie au plus profond de la terre mais s’élèvent au-dessus du sol comme pour être protégées de toute menace, où les routes sortent de nulle part et se poursuivent haut dans le ciel, loin du réseau officiel, où les arbres s’enflamment et s’habillent de lumière en courtisant les étoiles… Il faut cultiver ses rêves, les comprendre, les nourrir, les développer. La pensée n’a pas de frontière et c’est pour cette raison que c’est d’elle que naissent de grandes idées. Aussi, souvent hors de portée, nos rêves sous-tendent des idéaux, une philosophie de vie, un essentiel qu’il est important de mobiliser pour avancer en accord avec nous-même.


Daisy Houbion
“Pour ce qui est de l’avenir, il ne s’agit pas de le prévoir, mais de le rendre possible.”
Antoine de Saint-Exupéry

Pour illustrer cette citation, une enluminure façon planche botanique s’est imposée à moi, inspirée du livre d’heures d’Anne de Bretagne (XVe siècle). Du bourgeon à la fleur du pommier, de la chrysalide au papillon, l’image d’un avenir possible se dégage, initié par la nature même. Bonne balade!
la passerelle des arts


Diane Daris
“J’ai décidé d’être heureux parce que c’est bon pour la santé.”
Voltaire

Heureux, c’est bon pour la santé ! Être heureux malgré les vicissitudes de l’existence est un choix, le fruit d’ une recherche, car pour moi, le bonheur vient de l’intérieur. L’union de deux coeurs, une belle amitié, une joyeuse association peuvent également y contribuer. Tout ce qui permet de s’épanouir est bon pour la santé. Deux fleurs pour la symbolique du chiffre 2.


Françoise De Bergh
“Les optimistes enrichissent le présent, améliorent l’avenir, contestent l’improbable et atteignent l’impossible”
William Arthur Ward

Qu’est-ce qu’un optimiste ??
Celui qui enrichit le présent. Par la culture, le travail, l’embellissement de la nature…
Améliore l’avenir. En priorité par l’AMOUR.
Conteste l’improbable. Avez-vous vu souvent une corde autour d’une montagne ?
Atteint l’impossible. Être équilibriste entre deux montagnes… et même dans la vie de tous les jours.

À vous d’essayer et bonne promenade!


Marina Philippart
“Il faut faire les petites choses comme si elles étaient grandes.”
François Truffaut

C’est un état desprit que j’essaye d’appliquer dans ma vie de tous les jours, prendre les choses comme elles viennent et fêter les petits évènements quotidiens comme s’ils étaient très grands et importants, c’est un peu comme retrouver son regard d’enfant … C’est pour cela que les petites souris des quatres saisons qui fêtent ensemble une petite plante qui pousse au printemps me semblaient correspondre à la citation. Surtout que je cultive un potager et voir ses légumes grandir est une joie quotidienne ! Actuellement je travaille sur une histoire destinée aux enfants et l’héroïne est une petite souris qui vit tranquillement sa vie de petite souris … Je me suis inspirée de cette histoire pour réaliser mon illustration.
Le blog de Marina


Marjorie Vander Meiren
“La vie ce n’est pas d’attendre que les orages passent, c’est d’apprendre à danser sous la pluie”.
Sénèque

“Pendant que Gene kelly chantait sous la pluie, Georges Brassens demandait un petit coin de parapluie contre un coin de paradis, il est donc l’heure d’apprendre à danser avec Sénèque et sa citation qui, malgré ses 20 siècles, n’a pas pris une ride”
Le site de Marjorie Vander Meiren


Nadia Bastin
Ouvrez vos bras au changement, mais ne laissez pas s’envoler vos valeurs.”
Dalaï Lama

Pause d’une princesse à la vie trépidante de château auprès de son cours d’eau où enfant elle s’y jetait libre et insouciante. Si nous ouvrons nos bras au changement, alors nous nous assurons de toujours grandir mais ça ne signifie pas pour autant devenir quelqu’un d’autre ! Ouvrons notre cœur au changement et restons proches de nos valeurs, car c’est cela même qui fait ce que nous sommes !


Nicole Derouck
L’homme s’il le veut…peut toujours à côté d’un arbre mort planter un arbre de vie.
Martin Gray

Devant un arbre mort, rien ne sert de se lamenter, d’avoir des regrets et de baisser les bras! En plantant un nouvel arbre, la vie reprend ses droits avec ses joies et ses peines. Car celui qui a peur de la mort a aussi peur de la vie.


Pierre Quertinmont
“Les opportunités sont comme les levers de soleil. Si vous attendez trop longtemps, vous les manquez.
William Arthur Ward

Par paresse, par inertie, par crainte aussi, il nous arrive de ne pas oser franchir la porte qui nous est entrouverte. Le temps passe. On se met à regretter l’image fugace devinée au-delà.
Peut-être, un jour encore, la porte s’entrouvrira sur un autre matin, mais jamais les lever de soleil ne se ressemblent. Un soleil déjà haut… Une porte refermée… Et toi qui dors encore…  Voici mon image.

Parlez-en sur